Fédération de la Drôme

Fédération de la Drôme
Accueil
 
 
 
 

Les Allobroges de la Drôme  N° 165 -  15 décembre  2011

Sommaire :   

  • Page 2 Les réflexions douces amères d’YA
  • Page 3 Pour un partage des richesses 200 rassemblement le 13 décembre
  • Page 5: Prix du gaz, copie à revoir note triple 0
  • Page 6 : Un service public ferroviaire pour un système ferroviaire performant - une contribution des  Elus communistes
  • Page 7-Des trains qui ne roulent plus sur les rails, la SNCF qui marche sur la tête …
  • Page 9- Après Durban, tout reste à faire, par André Chassaigne de retour de Durban
   NON à l’austéritéOUI à une meilleure répartition des richesses !     Quelques 200 rassemblements et manifestations ont été organisés en France le 13 décembre. Cette journée d’action des organisations syndicales (CGT, CFDT, FSU, UNSA et Solidaires), était le moment fort d’une campagne d’explications de 15 jours où les syndicats se sont adressés, ensemble, aux salariés pour montrer que d’autres solutions étaient possibles que la course à l’austérité. Les salarié(e)s, retraité(e)s, privé(e)s d’emploi, ont exprimé leur opposition aux mesures d’austérité prises par le gouvernement qui ne peuvent qu’aggraver les difficultés sociales et économiques du pays et ont revendiqué une meilleure répartition des richesses créées par le travail. « De l’argent pour les salaires et l’emploi, pas pour la finance » pourrait résumer les mots d’ordre des manifestants. Plusieurs milliers de personnes, dont 700 dans la Drôme à l’appel de la CGT, de le FSU et de Solidaires, se sont mobilisées malgré le contexte difficile du moment : crainte de perdre son emploi, fatigue des salariés de ne pas être entendus et mépris du gouvernement, proximité des élections du printemps prochain... Toutes les organisations syndicales à l’initiative de cette mobilisation se réuniront le 19 décembre pour tirer le bilan de cette journée et décider des suites qui seront données dans la perspective du sommet sur l’emploi de janvier annoncé par le Président de la République. Dans notre pays, comme dans toute l’Europe, les dirigeants, au nom de la crise, veulent mettre en place des « réformes » qui vont se traduire par une régression sans précédent du droit social, ce qui ne peut qu’amplifier la crise et entraîner le pays sur le chemin de la récession. Les syndicats font des propositions face à la dégradation de la situation du plus grand nombre. Le Parti communiste avec le Front de Gauche et son projet « L’Humain d’Abord » en fait aussi. La France n’a jamais été aussi riche, mais ses richesses n’ont jamais été aussi mal partagées ! Il est temps d’éradiquer la pauvreté, la précarité et de relancer l’économie par le partage en proposant notamment : -le SMIC à 1 700 € net par mois pour 35 h et l’instauration d’un écart maximum de salaire de 1 à 20 pour toutes les entreprises, -le rétablissement de la retraite à 60 ans à taux plein,-l’augmentation des minimas sociaux,-la création d’une allocation d’autonomie pour la jeunesse. Pour y parvenir d’autres choix doivent être effectués. Le temps est venu de reprendre le pouvoir sur nos vies avec l’élection de députés et la mise en place d’un gouvernement combattant le diktat financier des banques et des marchés au lieu de satisfaire, et même de précéder, leurs exigences insatiables... Les missions de la banque européenne doivent être changées afin que la politique monétaire soit en faveur de l’emploi et du développement des services publics. Il ne s’agit là que d’une infime partie des propositions figurant dans notre projet dont la finalité est l’émancipation humaine. Les prochaines assemblées citoyennes prévues dans le département permettront d’inviter tous ceux qui le souhaitent à l’échange, la discussion, l’approfondissement et l’amélioration de ce programme partagé. « Salariés européens, ne vous résignez pas ! La finance ne peut rien face à des peuples déterminés. Car la vraie richesse est le fruit du travail humain. En se mobilisant, les salariés européens peuvent siffler la fin des orgies financières. Et commencer sans tarder à construire un monde enfin humain. » Telle est la conclusion de « l’Adresse aux salariés européens » que viennent de faire Jean-Luc MELENCHON et Oskar LAFONTAINE à Strasbourg, lors d’une conférence de presse le 14/12/2011. Germaine VIALLARD Membre de la direction départementale du PCF

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 
PCF Drôme 10 rue Servan 26000 VALENCE - Téléphone : 04.75.42.71.68 - http://pcfdrome.fr - pcf.26@orange.fr